Bombardier Aéronautique livre 353 avions et enregistre 378 commandes nettes pendant l'exercice 2008-2009

  • Avions d’affaires : 239 livraisons, 262 commandes nettes
  • Avions commerciaux : 110 livraisons, 114 commandes nettes
  • Avions amphibies : 4 livraisons, 2 commandes nettes
  • Ratio nouvelles commandes sur livraisons pour l’exercice de 1,07

      Exercice 2009-2010

  • Le total des livraisons d’avions de l’exercice 2009-2010 en cours devrait être légèrement inférieur à celui de l’exercice 2008-2009, avec environ 10 pour cent de moins pour les avions d’affaires et environ 10 pour cent de plus pour les avions commerciaux
  • Les cadences de production des biréacteurs Learjet et Challenger seront réduites en fonction de la demande courante sur le marché; par conséquent, les niveaux d’effectifs seront réduits de 1 360 travailleurs, soit 4,5 pour cent de la main-d’œuvre totale de 30 000 travailleurs
  • La cadence de production des biturbopropulseurs Q400 a été augmentée
  • Les nouveaux programmes d’avions CSeries, Learjet 85 et CRJ1000 NextGen font d’excellents progrès; le recrutement se poursuit pour 830 nouveaux postes permanents pour ces nouveaux programmes et pour le centre de finition des avions Global

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui qu’elle a livré 353* avions au cours de l’exercice financier terminé le 31 janvier 2009. En comparaison, elle avait livré 361 avions au cours de l’exercice précédent (2007-2008 – clos le 31 janvier 2008). Elle a également reçu 378* commandes d’avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes exceptionnelles de 698 appareils, en excluant les annulations, pour l’exercice précédent. Son ratio nouvelles commandes sur livraisons pour l’exercice est de 1,07. Dans l’ensemble, Bombardier Aéronautique a généré une solide performance compte tenu de la détérioration soutenue de l’économie et de son incidence sur l’industrie de l’aviation.

Pour l’exercice 2009-2010 en cours, Bombardier prévoit un nombre légèrement inférieur de livraisons d’avions comparativement à l’exercice précédent 2008-2009.

Pour de plus amples détails, veuillez consulter les Tableaux Livraisons et Commandes.

« L’industrie connaît de fortes turbulences et nous prévoyons une volatilité accrue à court terme. Les données fondamentales de Bombardier Aéronautique sont solides, mais nous anticipons que nous devrons faire face à davantage de défis cette année », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation de Bombardier Aéronautique. « Bien que la Société ait adopté d’importantes mesures pour redresser sa situation financière et opérationnelle au cours des dernières années, nous devons continuer d’être prudents et de prendre des mesures déterminantes. Ainsi, nous assurerons notre réussite soutenue à long terme et maintiendrons notre position de chef de file en honorant nos engagements envers les clients et en continuant d’investir dans nos produits actuels et futurs », a-t-il ajouté.

Ajustement des cadences de production

Au cours de l’exercice 2008-2009, Bombardier a livré 239* biréacteurs d’affaires, contre 232 pour l’exercice précédent. Elle a également reçu 262* commandes d’avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes exceptionnelles de 452 appareils, en excluant les annulations, l’exercice précédent. La Société a subi les contrecoups du ralentissement économique mondial par un niveau plus élevé qu’à l’habitude de reports et d’annulations et, en conséquence, elle réduit les cadences de production des avions d’affaires Learjet et Challenger.  Son ratio nouvelles commandes sur livraisons pour l’exercice 2008-2009 est de 1,1.

Pour l’exercice 2009-2010 en cours, Bombardier prévoit livrer environ 10 pour cent d’avions d’affaires de moins que l’exercice précédent 2008-2009.

Du côté des avions commerciaux, au cours de l’exercice 2008-2009, Bombardier a livré 110* appareils, contre 128 l’exercice précédent. L’afflux de commandes pour l’exercice 2008-2009 a totalisé 114* avions, en excluant les annulations, contre 238, en excluant les annulations, l’exercice précédent, ce qui représente un ratio nouvelles commandes sur livraisons légèrement supérieur à un.

En raison de la hausse de la demande pour le plus gros biturbopropulseur de Bombardier, la cadence de production de l’appareil Q400 de 78 places est augmentée, tandis que la cadence de production des biréacteurs régionaux de la série CRJ demeure inchangée. Les récentes commandes de biturbopropulseur Q400 NextGen par Ethiopian Airlines et Colgan Air montrent que Bombardier dispose des produits appropriés pour des exploitants qui cherchent à tirer profit des caractéristiques économiques d’exploitation concurrentielles de ses avions.

Pour l’exercice 2009-2010 en cours, Bombardier prévoit livrer environ 10 pour cent d’avions commerciaux de plus que l’exercice précédent 2008-2009.

En ce qui a trait aux avions amphibies, à l’exercice 2008-2009, Bombardier a livré quatre avions amphibies Bombardier 415, comparativement à un avion, l’exercice précédent 2007-2008 et a reçu deux commandes d’avion spécialisé Bombardier 415 MP, contre huit commandes de l’avion Bombardier 415 l’exercice précédent.

Les nouveaux programmes d’avion CSeries, Learjet 85 et CRJ1000 NextGen progressent bien

Les plus récents programmes d’avions de Bombardier, soit CSeries, Learjet 85 et CRJ1000 NextGen, continuent de réaliser d’excellents progrès. Compte tenu de la croissance soutenue prévue à moyen et long terme, le marché a besoin de nouveaux avions novateurs qui procurent aux exploitants la solution optimale pour atteindre leurs objectifs d’affaires.

Incidence sur la main-d’œuvre

La stratégie à long terme de Bombardier Aéronautique en matière de ressources humaines consiste à assurer la stabilité des niveaux de sa main-d’œuvre permanente en embauchant des travailleurs temporaires, principalement auprès d’entrepreneurs externes, ce qui lui assure plus de souplesse en périodes de fluctuation.

Par conséquent, la décision d’ajuster les cadences de production des avions d’affaires Learjet et Challenger devrait résulter en une réduction totale de la main-d’œuvre d’environ 1 010 travailleurs temporaires et 350 employés permanents, soit environ 4,5 pour cent du total des effectifs qui se chiffrent à approximativement 30 000 travailleurs à l’échelle mondiale. Les coûts des indemnités de départ liés à la réduction de la main-d’œuvre permanente devraient être inférieurs à 5 millions $.

Les réductions d’effectifs auront lieu aux installations de Bombardier Aéronautique à Montréal, Wichita et Belfast, sur une période de cinq mois, à compter de février 2009. Les mises à pied d’employés permanents touchent du personnel syndiqué, salarié et de gestion.

Pour de plus amples détails, veuillez consulter le Tableau Incidence Main-d’œuvre.

« Nous sommes dans une période particulièrement difficile. La décision de réduire notre main-d’œuvre a été ardue et nous sommes pleinement conscients de ses effets sur nos employés qui sont touchés », a affirmé M. Hachey.

Le nombre total d’emplois de Bombardier Aéronautique demeurera essentiellement à un niveau similaire, alors que le recrutement pour de nouveaux postes permanents, principalement pour ses nouveaux programmes d’avion, contrebalancera en partie la réduction de 1 360 postes. De fait, le recrutement visant plus de 600 nouveaux postes disponibles pour les appareils CSeries et Learjet 85 nouvellement lancés se poursuit et Bombardier est en voie de recruter plus de 230 experts de la finition intérieure pour son Centre de finition des appareils Global à Montréal. Le nombre total de postes permanents disponibles est d’environ 830, aux installations de Bombardier à Montréal et Belfast.

À propos de Bombardier
Entreprise d’envergure internationale dont le siège social est situé au Canada, Bombardier Inc. est un chef de file mondial en solutions de transport novatrices, dans les secteurs des avions commerciaux et avions d’affaires, ainsi que dans ceux du matériel et des systèmes de transport sur rail et services connexes. Ses revenus pour l’exercice clos le 31 janvier 2008 s’élevaient à 17,5 milliards $ US et ses actions se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). Bombardier fait partie des entreprises composant les indices de durabilité Dow Jones Sustainability World et Dow Jones Sustainability North America. Pour plus d’information, consulter le site www.bombardier.com.

Bombardier, Learjet, Challenger, Global, CSeries, CRJ, NextGen, CRJ1000, Q400, Bombardier 415 et Bombardier 415 MP sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

*Résultats non vérifiés

Information
Marc Duchesne
Bombardier Aéronautique
514-855-7989

www.bombardier.com