Bombardier Aéronautique livre un premier biréacteur d'affaires Challenger 300

Le tout nouveau biréacteur d’affaires superintermédiaire entre en service chez Bombardier Flexjet

 

Bombardier Aéronautique a franchi une importante étape dans l’aviation d’affaires le 8 janvier 2004 par l’entrée en service du premier biréacteur Bombardier Challenger* 300 complété. L’appareil, livré à Bombardier Business Jet Solutions le 23 décembre 2003, est destiné à être exploité dans le cadre du programme des avions en multipropriété de Bombardier Flexjet. Avec le premier vol de ce client, qui a eu lieu hier soir, le Bombardier Challenger 300 devient officiellement aujourd’hui le premier avion spécialisé du segment de marché des superintermédiaires à entrer en service.

 

L’avion no 20006 est le tout premier des 25 Bombardier Challenger 300 commandés par Bombardier Flexjet et il est doté d’une cabine de configuration standard à fauteuils club doubles.

 

« Le Challenger 300 a été conçu en fonction des besoins uniques des clients de Bombardier Flexjet et des exigences d’utilisation intensive de la multipropriété, a expliqué Michael McQuay, président, Bombardier Business Jet Solutions. L’accueil du marché de la multipropriété a été excellent. »

 

Conception axée sur le client

 

Depuis son lancement officiel au Salon de l’aéronautique de Paris en 1999, le Bombardier Challenger 300 (alors appelé Bombardier Continental) a connu le plus grand succès initial de toute l’histoire de l’aviation. Conçu au terme d’un programme intensif d’étude de marché de 24 mois auprès des propriétaires d’avions, sa conception entièrement neuveest adaptée aux exigences du marché : fiable, rentable, transcontinental avec une cabine spacieuse.

 

« C’est un grand jour pour Bombardier Aéronautique, a déclaré Peter Edwards, président, Bombardier avions d’affaires. Le Bombardier Challenger 300 a été lancé à une époque où le terme « biréacteur d’affaires superintermédiaire » n’existait qu’à l’état conceptuel. En effet, c’est le premier avion développé pour ce segment, dont il deviendra la norme avec une distance franchissable vraiment transcontinentale, la meilleure cabine de sa catégorie et un rapport qualité-prix sans pareil. »

 

Bombardier établit de nouvelles normes d’entrée en service

 

Avec le Challenger 300, Bombardier Aéronautique a pris des mesures sans précédent afin de veiller à ce que chaque aspect de cet avion d’affaires soit conçu pour offrir la plus grande fiabilité maximale et pour que son infrastructure de soutien dépasse les niveaux précédents de préparation dès son entrée en service.

 

Les principes de maintenance de niveau 3 (MSG-3) de la Federal Aviation Administration (FAA), visant à accroître la fiabilité en réduisant les exigences de maintenance, ont été appliqués à la conception de l’avion. Ils ont même été appliqués à l’aménagement intérieur de l’avion, une première pour les avions d’affaires Bombardier.

 

Jamais auparavant un avion d’affaires de Bombardier n’était entré en service avec une infrastructure de soutien aussi préparée et aussi bien familiarisée avec l’avion que le réseau de service du Bombardier Challenger 300. Bombardier a effectué des essais extensifs de l’infrastructure de Bombardier Services à l’aviation d’affaires (BBAS) en étendant les essais fonctionnels et de fiabilité au-delà des exigences de la FAA pour y intégrer les systèmes de maintenance sur la ligne de production et de soutien.

 

À propos de Bombardier

Chef de file mondial en solutions de transport novatrices, dans les secteurs des avions régionaux et des biréacteurs d’affaires et dans celui du matériel de transport sur rail, Bombardier Inc. est une entreprise d’envergure internationale dont le siège social est situé au Canada. Ses revenus pour l’exercice clos le 31 janvier 2003 s’élevaient à 21,2 milliards $ CAN et ses actions se négocient aux bourses de Toronto, Bruxelles et Francfort (BBD, BOM et BBDd.F). De l’information est disponible sur le site Web de la Société à l’adresse www.bombardier.com.

N.B. : Les revenus pour l’exercice 2002-2003 ont été redressés à la suite de la vente du secteur des produits récréatifs.

 

* Marque de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales

 

Source d’information :

Leo Knaapen

Bombardier Aéronautique