Déclaration - Accident impliquant un Challenger 600

C'est avec tristesse que l'ensemble du personnel et de la direction de Bombardier Aéronautique a accueilli la nouvelle concernant l'accident du grand avion d'affaires à réaction Challenger 600, survenu le mercredi 2 février à Teterboro au New Jersey. Nos pensées vont aux blessés et aux membres de leurs familles.

Bombardier Aéronautique soutient le travail des enquêteurs du National Transportation Safety Board (NTSB) et a dépêché une équipe sur place pour leur prêter main-forte.

Il importe de noter que l'avion d'affaires à large fuselage Bombardier Challenger affiche un excellent dossier en matière de sécurité. Pour la période de cinq ans allant de 1999 à 2003 :
- les avions Challenger 601/604 présentent un taux d'accident de seulement 1 accident pour 1 000 000 heures de vol;
- ce taux est inférieur de presque cinq fois à la moyenne de 4,8 accidents pour 1 000 000 heures de vol de l'ensemble des avions d'affaires;
- ce taux est également moins élevé que le taux d'accident moyen des transporteurs aériens inscrits aux États-Unis.

Depuis l'entrée en service des avions Challenger en décembre 1980, plus de 637 avions de ce type ont accumulé au-delà de 2,7 millions d'heures de vol et ont enregistré plus de 1,7 million de départs. La flotte d'avions d'affaires Bombardier Challenger présente une fiabilité supérieure.
- Au cours de la dernière année, la régularité des vols de la flotte d'avions Challenger a dépassé systématiquement 99 %.
- Les avions Bombardier Challenger effectuent chaque jour 395 décollages dans le monde entier.

Vue d'ensemble du programme Bombardier Challenger

Source d'information
Leo Knaapen
Directeur, Relations avec le médias
514-855-7988
Leo.Knaapen@aero.bombardier.com
www.bombardier.com