Bombardier annonce ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 octobre 2002

  • Des revenus consolidés de 5,6 milliards $, en hausse de 13 %
  • Un bénéfice net de 209,4 millions $
  • Mise en oeuvre de mesures pour accroître la flexibilité financière de la Société et réduire les coûts
  • Des nouvelles commandes totalisant 7,6 milliards $ depuis le début de l'exercice pour Bombardier Transport
  • Dévoilement de la nouvelle technologie JetTrain
  • Augmentation du nombre de livraisons d'avions régionaux
  • Un carnet de commandes global de 44,4 milliards $

Bombardier Inc. a annoncé aujourd'hui des revenus consolidés de 5,6 milliards $ pour le trimestre clos le 31 octobre 2002, soit une hausse de 13 % en regard de revenus de 5,0 milliards $ pour le troisième trimestre de l'exercice précédent. Pour les neuf mois terminés le 31 octobre 2002, les revenus consolidés se sont élevés à 16,8 milliards $ contre 13,9 milliards $ pour la même période l'an dernier, soit une augmentation de 21 %.

Le bénéfice avant impôts pour le trimestre a atteint 313,4 millions $ comparativement à un bénéfice avant éléments spéciaux et impôts de 362,9 millions $ pour le troisième trimestre du dernier exercice. Le bénéfice net pour le trimestre a totalisé 209,4 millions $ comparativement à une perte nette après éléments spéciaux de 367,6 millions $ pour le troisième trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice par action s'est élevé à 0,15 $ en regard d'une perte de 0,27 $, pour la même période de l'exercice précédent.

Le bénéfice avant impôts pour les neuf mois terminés le 31 octobre 2002 a atteint 792,9 millions $ comparativement à un bénéfice avant éléments spéciaux et impôts de 1,1 milliard $ pour les neuf premiers mois de l'exercice précédent. Le bénéfice net pour les neuf mois est de 530,0 millions $ en regard de 161,3 millions $, après éléments spéciaux, pour la même période l'an dernier. Le bénéfice par action pour les neuf premiers mois de l'exercice s'est élevé à 0,37 $ en regard de 0,11 $ pour l'exercice précédent.

Le carnet de commandes de Bombardier au 31 octobre 2002 était de 44,4 milliards $ par rapport à un carnet de 44,1 milliards $ au 31 janvier 2002 et de 45,9 milliards $ au 31 octobre 2001.

Performance financière

Commentant ces résultats, le président et chef de la direction de Bombardier, M. Robert E. Brown, a fait observer que la performance d'ensemble de Bombardier, avec une augmentation des revenus et une amélioration de la rentabilité, avait été réalisée dans un contexte économique particulièrement difficile. « Les résultats, a-t-il noté, reflètent une hausse du niveau d'activités dans le secteur du transport ainsi qu'une croissance dans celui des produits récréatifs. Ils reflètent également un nombre accru de livraisons d'avions régionaux, celles-ci ayant augmenté de 11 % par rapport au même trimestre de l'an dernier. Les flux de trésorerie disponibles, auxquels on a prêté une attention particulière, se sont améliorés très nettement durant le trimestre et pour les neuf premiers mois de l'exercice en cours, par comparaison à l'exercice précédent ».

« Le nombre de livraisons d'avions régionaux, a précisé M. Brown, a permis d'atténuer l'impact de la faiblesse persistante du marché des avions d'affaires sur le bénéfice ».

Pour le présent exercice, Bombardier maintient ses cibles financières. L'historique des exercices antérieurs montre que le quatrième trimestre est celui dont la contribution aux résultats annuels est la plus importante. Il y a lieu de rappeler toutefois, que le marché des avions d'affaires demeure difficile et que l'incertitude continue de planer sur de grandes compagnies aériennes américaines.

« Les mesures annoncées à la fin septembre sont actuellement mises en oeuvre. Elles comprennent la décision de réduire de 5,0 milliards $ les actifs sous gestion de Bombardier Capital et de réduire la structure de coûts et le niveau d'emploi chez Bombardier Aéronautique », a conclu monsieur Brown.

Bombardier Aéronautique

  • Des revenus pour le troisième trimestre de 2,4 milliards $
  • Un bénéfice avant impôts de 111,2 millions $
  • 37 nouvelles commandes fermes d'avions régionaux depuis le début de l'exercice
  • Livraisons de 67 avions au cours du troisième trimestre pour un total de 206 unités pour l'exercice en cours
  • Un carnet de commandes de 21,3 milliards $
  • Vol inaugural du nouveau Bombardier Learjet 40
  • Certification du Bombardier CRJ900 au Canada et aux États-Unis
  • Mise en oeuvre de mesures visant à réduire la structure de coûts et le niveau d'emploi

Pour le trimestre clos le 31 octobre 2002, les revenus de Bombardier Aéronautique ont atteint 2,4 milliards $, comparativement à 2,6 milliards $ pour le même trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice avant impôts pour le trimestre s'est élevé à 111,2 millions $ par rapport à un bénéfice avant éléments spéciaux et impôts de 239,8 millions $ pour la même période de l'exercice précédent. La diminution des revenus résulte principalement du déclin dans le nombre de livraisons d'avions d'affaires, partiellement compensé par une hausse du nombre de livraisons d'avions régionaux et des ventes d'avions d'affaires d'occasion. Le nombre d'appareils livrés au cours du trimestre a été de 67 unités, comparativement à 69 au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Ce nombre inclut 17 avions d'affaires et 50 avions régionaux.

Depuis le début de l'année, Bombardier a reçu des commandes fermes nettes pour 37 appareils de transport régional. Au cours du trimestre, les commandes reçues ont porté sur deux appareils Bombardier CRJ700* et quatre appareils Bombardier Q400*.

Au cours du troisième trimestre, le prototype et premier modèle de série du Bombardier Learjet* 40, présenté en juillet au salon aéronautique de Farnborough, a effectué avec succès son vol inaugural. En novembre 2002, le Bombardier CRJ900* a reçu la certification de type de la Federal Aviation Administration des États-Unis. L'appareil avait reçu la certification de Transports Canada en septembre 2002.

Dans le but d'ajuster sa structure de coûts aux conditions actuelles du marché des avions d'affaires, Bombardier Aéronautique a entrepris une réduction d'environ 6 % de ses effectifs. Cette réduction vise toutes les catégories d'emploi et tous les sites de production de Bombardier Aéronautique au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Le carnet de commandes fermes de Bombardier Aéronautique au 31 octobre 2002 a atteint 21,3 milliards $ en regard de 23,7 milliards $ au 31 janvier 2002 et de 24,9 milliards $ au 31 octobre 2001.

Bombardier Transport

  • Des revenus pour le trimestre en hausse de 32 % pour atteindre 2,3 milliards $
  • Un bénéfice avant impôts de 106,7 millions $, en hausse de 63 %
  • Des nouvelles commandes totalisant 7,6 milliards $ depuis le début de l'exercice
  • Un carnet de commandes de 23,1 milliards $
  • Dévoilement de la locomotive Bombardier JetTrain

Pour le trimestre clos le 31 octobre 2002, les revenus de Bombardier Transport ont atteint 2,3 milliards $, comparativement à 1,7 milliard $ pour le même trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice avant impôts pour cette même période a été de 106,7 millions $ par rapport à un bénéfice avant impôts de 65,3 millions $ l'exercice précédent.

Ces augmentations reflètent surtout une hausse du niveau d'activités et une augmentation de la valeur de l'euro en regard du dollar canadien.

Depuis le début de l'exercice, Bombardier Transport s'est vu octroyer des contrats pour une valeur totale de 7,6 milliards $, incluant, au cours du dernier trimestre, des nouvelles commandes de 2,0 milliards $ provenant de 16 pays. Les contrats du troisième trimestre comprennent notamment une commande de 180 automotrices électriques de trains de banlieue d'une valeur de 500 millions $ pour la Régie de transport Metro-North Commuter Railroad de New York. Au cours du dernier trimestre, Bombardier Transport a également signé un contrat pour la fourniture de 405 voitures de métro d'une valeur de 508 millions $ pour la Régie des transports de la ville de Mexico. Ce contrat sera en vigueur dès que l'entente financière sera close.

Le 15 octobre, Bombardier Transport a dévoilé la locomotive Bombardier JetTrain*, la première locomotive non électrique à grande vitesse capable d'atteindre la vitesse de 150 mi/h (240 km/h) et conçue pour le marché nord-américain.

Le carnet de commandes de Bombardier Transport au 31 octobre 2002 a atteint 23,1 milliards $ comparativement à un carnet de 20,4 milliards $ au 31 janvier 2002 et de 21,0 milliards $ au 31 octobre 2001.

Bombardier Produits récréatifs

  • Des revenus pour le trimestre de 745,1 millions $, en hausse de 35 %
  • Un bénéfice avant impôts en hausse de 28 %, pour atteindre 57,6 millions $
  • Huit nouveaux modèles ajoutés à la gamme de moteurs hors-bord Johnson
  • La motomarine Sea-Doo GTX 4-TEC désignée « motomarine de l'année »
  • La motoneige Ski-Doo dans le nouveau film de James Bond

Pour le trimestre terminé le 31 octobre 2002, les revenus de Bombardier Produits récréatifs se sont chiffrés à 745,1 millions $, soit une hausse de 35 % par rapport à des revenus de 550,0 millions $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le bénéfice avant impôts s'est élevé à 57,6 millions $, comparativement à 44,9 millions $ pour le troisième trimestre du dernier exercice. L'augmentation des revenus découle principalement d'une augmentation du niveau d'activités dans le secteur des moteurs hors-bord, d'une augmentation des ventes de véhicule tout-terrains, de même que d'un niveau d'activités plus élevé au niveau international.

Au cours du troisième trimestre, Bombardier Produits récréatifs a ajouté huit nouveaux modèles à sa gamme 2003 de moteurs hors-bord Johnson*. Le 4 novembre, le modèle 2002 de la motomarine Sea-Doo* GTX1 4-TEC* de Bombardier a été désigné « motomarine de l'année » par la revue Watercraft World. À compter du 22 novembre, les amateurs de cinéma du monde entier pourront voir la motoneige Ski-Doo* MX Z-REV* de Bombardier dans le dernier film de la série James Bond2.

Bombardier Capital

  • Des revenus pour le troisième trimestre de 234,6 millions $
  • Un bénéfice avant impôts de 37,9 millions $
  • Mise en vente et retrait progressif des portefeuilles d'affacturage de débiteurs et de ceux de financement d'avions d'affaires

Pour le trimestre clos le 31 octobre 2002, les revenus de Bombardier Capital ont été de 234,6 millions $, comparativement à 233,0 millions $ pour le même trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice avant impôts de Bombardier Capital a été de 37,9 millions $, en regard d'un bénéfice avant impôts de 12,9 millions $ pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Le 27 septembre, Bombardier a annoncé sa décision de réduire d'environ 5,0 milliards $ les actifs sous gestion de Bombardier Capital, principalement par la mise en vente et par le retrait progressif des portefeuilles d'affacturage de débiteurs pour les secteurs manufacturiers de Bombardier et de ceux de financement des avions d'affaires. Bombardier Capital se concentrera sur ses activités de financement de stocks, de crédit-bail pour les wagons de marchandises et de financement intérimaire pour les avions régionaux de Bombardier Aéronautique.

Au 31 octobre 2002, les actifs sous gestion totalisaient 11,4 milliards $, comparativement à 11,9 milliards $ au 31 janvier 2002 et à 11,7 milliards $ au 31 octobre 2001.

 

Bombardier Inc., une société manufacturière et de services diversifiée, est un chef de file mondial dans la fabrication d'avions d'affaires, d'avions de transport régional, de matériel de transport sur rail ainsi que de produits récréatifs motorisés. Elle offre également des services financiers et de gestion d'actifs dans des secteurs liés à ses compétences. La Société, dont le siège social est situé à Montréal, compte des effectifs de quelque 80 000 personnes dans 24 pays dans les Amériques, en Europe et en Asie-Pacifique. Son chiffre d'affaires pour l'exercice clos le 31 janvier 2002 s'élevait à 21,6 milliards $ CAN. Les actions de Bombardier se négocient aux bourses de Toronto, de Bruxelles et de Francfort (BBD, BOM et BBDd.F).

 

INFORMATION FINANCIÈRE PROSPECTIVE
Ce communiqué de presse énonce des objectifs dont l'atteinte est sujette à des risques et incertitudes. Pour toute information sur des facteurs de risque de nature législative ou réglementaire, économique, climatique, technologique, ou pouvant toucher les fluctuations de taux de change ou la compétitivité, ou pour tout autre facteur important qui pourrait faire en sorte que les résultats atteints diffèrent de façon significative des cibles visées, consultez le rapport annuel de Bombardier sous la rubrique Risques et incertitudes dans la section Discussion et analyse de la direction.

Tous les montants stipulés dans ce communiqué sont en dollars canadiens, à moins d'indication contraire.

* Marque de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales
1 Marque déposée de Castrol Canada Limitée,utilisée sous licence
2 Marque de commerce de Danjaq LLC, utilisée sous licence

Le troisième rapport trimestriel est disponible sur notre site Internet à l'adresse www.bombardier.com. Une copie papier sera mise à la poste dans les jours qui viennent.

Source d'information :
Dominique Dionne
Vice-présidente, Relations publiques et communications
(514) 861-9481
www.bombardier.com